LA MUSCADE

muscade2Originaire des îles Banda, dans l'archipel des Moluques, l'emblème de l'île de la Grenade, est arrivé à la Réunion à la fin du XVIIe siècle. La muscade, importée et acclimatée par Pierre POIVRE et Joseph HUBERT, faisait partie des cultures d'épices tentées après la grande période du café. La noix de muscade, relativement chère à l'époque et donc la culture et le commerce étaient jalousement gardés par les pays producteur, ne connut pas un grand succès à la Réunion et, malheureusement, cet arbre a pratiquement disparu.
Le fruit ressemble à un abricot ou à une grosse prune. Il est jaune clair avec des taches rouges et vertes. Lorsqu'il est mûr, la chair éclate (on en faisait des confitures) et laisse apparaître un gros noyau entouré d'une enveloppe écarlate, nommée arille, mais plus connue sous la dénomination d'épice, le MACIS. Ce noyau très dur doit être cassé pour obtenir la noix de muscade.
Considérée autrefois comme élément magique et attirant l'amour, elle est utilisée aujourd'hui dans l'industrie pharmaceutique et agro-alimentaire.
Les utilisations de la noix de muscade et du macis en cuisine sont nombreuses (marinades, sauce béchamel, charcuterie, etc.).
L'usage de la muscade est assez courant dans les bars où elle parfume punchs et cocktails.
Cette épice est très peu utilisée dans la cuisine traditionnelle réunionnaise, si ce n'est dans les préparations d'origine indienne. La noix de muscade entre parfois dans la composition du mélange d'épices, le massalé.

Promenez la souris sur les photos pour découvrir les chapitres (dossier : Christian ANTOU)

Tous les produits utilisés dans la cuisine réunionnaise

Les recettes par catégorie

Le groupe FACEBOOK des amis de GOUTANOU

Rejoignez le groupe d'échange sur la cuisine réunionnaise. Publiez les photos de vos recettes, échangez avec les autres membres... Cliquez sur la photo ci-dessous, pour rejoindre le groupe GOUTANOU sur FACEOOK
groupe goutanou sur facebook

groupe goutanou sur facebook