LA VIE DES PREMIERS COLONS

Le développement agricole reste très limité. Aux produits de la cueillette, de la chasse et de la pêche, s’ajoutent quelques cultures familiales (blé, riz, canne à sucre, vigne). Mais, comme le montre les écrits de cette époque, il manque de la main d’oeuvre et le gouverneur de Fleurimont expose, en 1678, les difficultés des colons. Grande disette de commodité (toile, linge, poterie, outils...), présence abondante de rats, mais surtout, “à l’égard des gens nécessaires icy, ce seroit des gens de travail...” et, quelques années plus tard, en 1687, dans un mémoire du Père Bernardin, on peut lire ceci :

”En un mot il n’y manque que de quoi se couvrir et des esclaves pour ayder à cultiver la terre.”
“... Les cannes à sucre sont d’une grande douceur et d’une grosseur merveilleuse... Les citrons, oranges, pamplemousses, figues, ananas et meulons d’eau y sont en grande abondance. Le bétail, comme boeufs, sangliers, cabris, chèvres et tortues de terre servent de nourriture ordinaire au peuple... La tortue de mer y est assez commune, tant le poisson d’eau douce que de mer... Les volailles, comme perroquets huppés, touterelles, pigeons, flamands, canards et oyes, sarcelles, courlieux, chapons, d’indons et le reste y sont en grande abondance. Le froment, l’orge, le ris, le mille, le raisin y viennent fort bien. Pour ce qui est des légumes, comme choux, laitue, oseille, concombre et le reste de tous ces simples y sont ordinaires comme en Europe et sans peine.”

Ensuite, après une demande urgente de prestres, de Gouverneur zélé, “de chirurgien pour servir au besoin des malades et estropiez ; car depuis que les habitants se sont adonnés au vin de miel et de canne à sucre, dont ils expriment le suc qu’ils laissent bouillir, comme tout autre vin dans des gourdes ou barils pour ensuite en faire leur buvette, ils sont aussi sujets à toutes sortes de maladies...” de talandier, d’armurier; des pierres à fusil, d’ustencilles de cuisine, “On y est pareillement en nécessité d’ustencilles de cuisine, ce qui est cause que pour l’ordinaire, tout ce qu’on y mange est cuit dans des brochettes de bois ou rosty sur les charbons...”, Le Père Bernardin s’inquiète des distances prises par les autorités à la colonie comme le montre l’écrit qui suit :

“Dans l’espérance de quelques navires français, les habitants ne manquent jamais tous les ans de préparer toutes leurs petites denrées et rafraîchissements ; mais comme cela est rare et qu’ils n’y abondent que fort peu, c’est ce qui les dégoustent du travail et croyent qu’on ne fait plus aucun estat de l’île comme les passants le leur ont persuadé ; d’où ils prennent occasion de faire quelques fois comme ils l’entendent, aydez qu’ils sont de l’éloignement, du Soleil, je veux dire de notre Incomparable Monarque, a raison de quoy on a de la peine à les remettre en train de continuer leurs travaux.”

Promenez la souris sur les photos pour découvrir les chapitres (dossier : Christian ANTOU)

Les autres dossiers de Christian ANTOU

Pour mieux comprendre de quoi est faite l'actuelle cuisine réunionnaise, et savoir où elle va, il faut se pencher sur son histoire, ce qui a fait que les apports ethniques l'ont faite évoluer. Réponse dans ces dossiers...

Fonds commun

Tout ce qui fait ce qu'est la cuisine réunionnaise, les apports de la cuisine française, indienne, chinoise, au africaine au sens large... Rougails, Caris, qu'est ce que c'est, comment ça fonctionne Lire plus ...

Histoire

Bien que n’étant ni universitaire, ni historien, je vais tenter une petite description de l’histoire de l’île de la Réunion, à travers une étude et synthèse des nombreux ouvrages écrits par des Lire plus ...

Produits

Tous les produits utilisés dans l'art culinaire réunionnais, que Christian affectionnait particulièrement de mettre en avant. Fruits, légumes, brèdes, épices, aromates, etc. Tous les dossiers de Lire plus ...

Les recettes par catégorie

Le groupe FACEBOOK des amis de GOUTANOU

Rejoignez le groupe d'échange sur la cuisine réunionnaise. Publiez les photos de vos recettes, échangez avec les autres membres... Cliquez sur la photo ci-dessous, pour rejoindre le groupe GOUTANOU sur FACEOOK
groupe goutanou sur facebook

groupe goutanou sur facebook