LES CONFITS, ACHARDS, SALADES, ET AUTRES PIMENTS

Élément indispensable de l’alimentation réunionnaise, le piment sous toutes ses formes accompagne les repas tous les jours.

Si les carrys, à l’exception de ceux de poissons et fruits de mer, ne comportent pas de piments, les rougailles eux sont essentiellement pimentés.

Lorsque le piment n’est pas présent dans la cuisson des aliments, il est toujours représenté dans des accompagnements divers, rougaille, salade, achards, confits...

LES CONFITS

Préparation à base de piments, de fruits verts ou de légumes conservés dans du vinaigre, du sel et arômatisés au gingembre, combava ail et parfois d’huile.

Piments : entiers ou écrasés, rouges (mûrs) ou verts).
Citrons : “Citrons galets” ou citrons verts, parfois que l’écorce de certaines variétés.
Bilimbis : Fruits de forme allongée qui ressemblent au cornichon et qui sont très acides. On les conserve dans de l’eau salée.
Chouchou : cueillis très jeunes, sont conservés dans un mélange d’eau et de vinaigre, de sel.
Graines de capucines : comme des câpres.
Tamarins verts : écrasés finement, mélangés à du piment, du sel, de l’huile.
Gingembre : coupé en fine lamelles conservées dans du vinaigre et du sel.
Gingembre-mangue : variété de gingembre à la saveur de mangue verte, mélangé à du piment vert et mixés ensemble.
Mangues vertes : mangues sauvages, très acides et très fermes, fortement salées.

LES ACHARDS

achardchouchouA base de fruits verts ou de légumes, ils sont pimentés et comportent toujours du curcuma, du vinaigre, de l’huile et souvent d’épices telles que cumin, fenugrec et graines de moutarde noire. Les épices et le piment broyé sont rapidement passés à l’huile très chaude, les denrées ajoutées, mélangées et plus ou moins cuites, et le vinaigre ajouté en dernier, hors du feu et parfois bouillant.

Ces préparations sont considérées comme des semi-conserves.

Légumes mélangés : choux, carottes, haricots verts et gros piments (appelés piments achards). Ces légumes cnstituent la base et peuvent être additionnés de chou-fleur, de citron, de concombre, de chouchou, etc.
Palmistes : certainement le meilleur des achards, d’une finesse extraordinaire. On utilise le chou de l’arbre. Il est émincé finement ou encore mieux effiloché à l’aide d’une fourchette et mis tout de suite à tremper dans de l’eau salée et vinaigrée (ou citronnée) afin d’éviter une oxydation (noircissement) très rapide. Le palmiste doit être très peu cuit ou cru afin de rester croquant.
Chouchou : Taillé en grosse julienne et dégorgé au gros sel avant la préparation.
Ti jaque : Fruit du jaquier encore vert (les grains ne sont pas encore formés). Il doit être pelé et privé de la partie centrale et concassé assez finement dans de l’eau salée. Blanchir (bouillir une fois et retirer) au préalable avant de traîter.
Citrons : découpés en tranches assez fines et parfois associés à des piments achards.
Mangues vertes : pelée, détaillée en julienne et dégorgée au gros sel avant traitement.

LES SALADES ET SAUCES

Les salades de cresson, chou, laitue, carotte, etc sont maintenant abondamment servies en entrée dans les collectivités ou dans les jeunes ménages. Et à titre d’exception, chez les autres, elles sont servies en même temps que le riz, le grain et le carry.

Chez les plus anciens, ce genre de salade (plus le plamiste) est utilisé pour accompagner les rôtis dans les menus de fête où une série de plats issus de la cuisine française (civets, rôtis, gratins, etc.) inaugurent le repas pour faire place ensuite au menu réunionnais.

A ces salades sont préférées celles qui comportent du piment, telles que salalde concombre, margoze amère, margoze de l’Inde, bilimbis, etc.

D’autres préparations ressemblent à ces salades, mais sont appelées, dans le langage courant sauces, dont les principales sont :

  • Sauce de piment (piments verts écrasés mélangés à du sel, du vinaigre ou du jus de citron, d’oignons ou d’échalotes émincés en fines rondelles et de l’huile. Elle peut être arômatisée au gingembre ou au combava.
    Sauce de citron aux gros piments : mélange de citrons, d’oignons et de gros piments émincés en fines tranches, additionnées de sel, d’huile...
    Sauce bigarade ...

Promenez la souris sur les photos pour découvrir les chapitres (dossier : Christian ANTOU)

Les autres dossiers de Christian ANTOU

Pour mieux comprendre de quoi est faite l'actuelle cuisine réunionnaise, et savoir où elle va, il faut se pencher sur son histoire, ce qui a fait que les apports ethniques l'ont faite évoluer. Réponse dans ces dossiers...

Fonds commun

Tout ce qui fait ce qu'est la cuisine réunionnaise, les apports de la cuisine française, indienne, chinoise, au africaine au sens large... Rougails, Caris, qu'est ce que c'est, comment ça fonctionne Lire plus ...

Histoire

Bien que n’étant ni universitaire, ni historien, je vais tenter une petite description de l’histoire de l’île de la Réunion, à travers une étude et synthèse des nombreux ouvrages écrits par des Lire plus ...

Produits

Tous les produits utilisés dans l'art culinaire réunionnais, que Christian affectionnait particulièrement de mettre en avant. Fruits, légumes, brèdes, épices, aromates, etc. Tous les dossiers de Lire plus ...

Les recettes par catégorie

Le groupe FACEBOOK des amis de GOUTANOU

Rejoignez le groupe d'échange sur la cuisine réunionnaise. Publiez les photos de vos recettes, échangez avec les autres membres... Cliquez sur la photo ci-dessous, pour rejoindre le groupe GOUTANOU sur FACEOOK
groupe goutanou sur facebook

groupe goutanou sur facebook