EPLUCHER UN PALMISTE par Marie-Thérèse ANTOU

Technique d’épluchage du palmiste, palmier endémique de la Réunion et dont on utilise le chou pour agrémenter divers plats (salade de palmiste, poulet au palmiste, crevettes au palmiste, gratin de palmiste). Le résultat obtenu doit être traité immédiatement et ne se conserve pas. Pour ne pas faire noircir le chou, il faut l’éplucher rapidement et le faire tremper dans l’eau froide additionnée d’un peu de farine.
palmiste-epluchage-etape-1Avec un couteau de taille respectable et à lame lisse, entailler le chou de palmiste le long de sa circonférence.

 

 

 

 

 

palmiste-epluchage-etape-2Introduire la pointe du couteau et décoller les feuilles en faisant levier.

 

 

 

 

 

palmsite-epluchage-etape-3Continuer à retirer les feuilles (attention aux épines si c’est du palmiste rouge !) jusqu’à voir apparaître la « bougie ». Coupe la partie du pied du chou superflue.

 

 

 

 

 

palmiste-epluchage-etape-4La « bougie »

 

 

 

 

 

 

palmiste-epluchage-etape-5Couper la bougie en tronçons

 

 

 

 

 

 

palmiste-epluchage-etape-6Recouper les tronçons du haut du chou.

 

 

 

 

 

 

palmiste-epluchage-etape-7Couper les tronçons en fines rondelles (émincer). Toujours remettre dans l’eau entre chaque opération.

 

 

 

 

 

palmiste-epluchage-etape-8Couper les autres tronçons en entaillant ceux-ci dans le sens de la longueur de façon à les ouvrir (comme un portefeuille).

 

 

 

 

palmiste-epluchage-etape-9Détacher les feuilles les unes des autres.

 

 

 

 

 

 

palmiste-epluchage-etape-10Redécouper les feuilles obtenues en fines lanières.

 

 

 

 

 

 

palmiste-epluchage-etape-11Et voilà ! Prêt à assaisonner !

GOUTANOU sur FACEBOOK
Le groupe GOUTANOU sur FACEBOOK